Le libertinage est une aventure humaine qui se veut oublieuse des codes sociaux le plus souvent en vigueur dans la famille, au travail ou dans les relations amicales. C’est la raison pour laquelle les libertins se rendent dans des clubs les plus éloignés possible de leur domicile. Alors si vous avez décidé de passer une soirée « distrayante » dans un club libertin c’est pour échapper au carcan de cette société un peu trop rigoriste, pour jeter votre gourme et envoyer balader les conventions. Alors ce soir-là, lorsque vous entrez dans votre club favori et vous apercevez de la présence de votre voisin, ami d’enfance, chef de service, associé… vous voilà confronté à une série de stratégies à construire, appliquer, et peut-être lui souffler à l’oreille ensuite…

Car au fond vous voilà deux ou plus dans la même situation !

Le libertinage est un style de relation sociale qui donne à voir une partie de soi à des inconnus. La rencontre d’un proche dans un club libertin lui envoie un message que vous vouliez garder pour vous-même et des inconnus. Mais au fait quel est vraiment ce message ? Hormis le fait qu’il se signale comme non-conformiste (pour le moment ?) dans le fond, que dit-il de soi-même ? Que nous vivons une sexualité libre ou tentons de la vivre ? Que nous aimons nous amuser en faisant fi des codes sociaux et passer outre certains tabous. Où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir dit le fameux dicton.

Questions à se poser sur les codes sociaux

Regarder un film érotique ou porno entre copains et copines, organiser des rencontres libertines chez l’un ou l’autre de ses relations construites sur Internet grâce au site FinderLib par exemple, aller en club libertin est-ce grave docteur ? Au moins le message est clair, car ne soyons pas naïfs : le but de certaines danses amoureuses (la porte ouverte au restaurant puis la chaise tenue fermement par un homme à une femme qui s’assoie !) n’aboutit le plus souvent qu’à séduire et obtenir une relation amoureuse voire sexuelle la plus harmonieuse possible. Sauf exception !

Le romantisme et l’amour

Les rites et les codes sociaux exotiques semblent parfois beaux, chaleureux, respectueux ou choquants en fonction de notre référence personnelle. Et c’est souvent le cas des rapports entre femmes et hommes. Surtout depuis la révolution sexuelle des années 70 et la volonté des femmes de prendre toute la mesure de leur plaisir et de dire à leurs hommes : je veux jouir ! Mon orgasme, comme le tien est important et j’y tiens. Les codes en vigueur dans les clubs libertin sont bien définis : respect, discrétion, politesse, savoir écouter, accepter et comprendre le mot NON. Alors rencontrer une connaissance en club libertin ne serait plus un problème… ? Pas si sûr, c’est fonction du  contexte sociétal de la relation.

Donc revenons à nos moutons : rencontre d’une connaissance dans un club libertin

  • La première stratégie consisterait à fuir sans demander son reste. Il ou elle vous a vu, et vous aussi avez vu qu’il ou elle vous a vu. Vous suivez ? Mais c’est la stratégie du pompier pyromane. Comment s’en tirer le lendemain au bureau par exemple ou en famille, avec le voisin ?
  • La seconde, la plus hypocrite est celle qu’affectionnent beaucoup de personnes : je ne t’ai pas vu, tu ne m’as pas vu. Et ça toute la soirée avec les aléas des évènements prévus ou à prévoir dans les coins câlins.
  • Vite, courir vers le vestiaire ou le bar où sont distribués des masques suffisamment couvrant pour masquer son identité. Mais encore faut-il le trouver ou l’emporter avec soi en prévision d’une telle aventure. Mais il est trop tard.

Bon, on s’aperçoit bien que ce type de comportement n’est pas adulte. Si on est venu passer une soirée en club libertin, c’est pour de bonnes raisons qui ne regardent que soi et avant tout pour s’amuser sans arrière-pensées. Alors au fond quels sont vos sentiments vis-à-vis de la situation ? Vos jugements les plus profonds ? Sont-ils recevables par l’autre et vous sentez-vous coupable ou pas ? En fonction de votre réponse à ces questions existentielles, nous serions d’avis, sans valeur morale d’être le plus courtois possible. Si la personne n’a pas l’air de fuir, accepte une rencontre amicale, pourquoi ne pas lui payer un verre au bar et briser la glace ensemble ? Glace qui viendra rafraichir un Whisky de marque d’ailleurs !

Le libertinage est une parenthèse temporelle

Et vous n’êtes pas obligé de parler boutique. La météo des plages et la danse sont d’excellents moyens de ne pas évoquer le quotidien. Il est resté à la porte du club. Il doit y rester. Et si la relation hétéro ou homo se transforme en « plus si affinité », car la soirée se déroule bien, alors ne vous prenez pas la tête. Mettez en parenthèse l’heure qui suit pour qu’elle ne vienne pas interférer sur les jours à venir, ou choisissez un autre partenaire. À vous de voir. Il est sûrement utile d’en parler avant : c’est juste un plan cul et pas autre chose. La clarté est toujours plus sûre que les non-dits dans ce type de rencontre.

Pas de jugement hâtif ni d’a priori

Au fond en pratiquant une rencontre courtoise comme celle-ci vous respectez les codes du libertinage moderne : la discrétion et le respect. Marié, en couple, homosexuel, trans, SM, partouzeur, qu’importe l’activité sexuelle de cette relation. Elle ne définit pas la personne. Et comme beaucoup de gens, elle n’est peut-être pas là pour trouver un partenaire, mais se changer les idées dans un contexte différent. Un contexte à la saveur érotique loin de celle que cette personne connait chez elle. Et comment pourriez-vous savoir que cette aventure libertine n’est pas assumée par le couple ? Finalement tout le monde trouve son compte dans cette rencontre sans jugement. Il n’est pas rare que la première rencontre amoureuse se déroule dans un club libertin ou lors de soirées échangistes. Les forums évoquent ces relations sans lendemain qui durent toute la vie. Il n’y a pas que le bureau pour trouver l’âme sœur.

FinderLib